Écrivez-nous!


Communiqués

Arrestation pour bris de confidentialité chez un mandataire : La protection des renseignements personnels, une priorité pour la Société de l'assurance automobile

Québec, le 7 juin 2002 - La Société de l'assurance automobile du Québec a collaboré de près à l'enquête menée par le Service de police de la Ville de Montréal et qui a conduit à l'arrestation d'une employée d'un de ses mandataires. Cette personne a en effet été accusée d'avoir fourni des renseignements nominatifs à un groupe de criminels en utilisant des données contenues dans les fichiers de la Société. Dès son arrestation l'employée s'est vu retirer son code d'accès aux fichiers de la Société.

Comme dans tous les cas similaires, la Société a mis à la disposition des services policiers l'information qu'elle détient afin de retracer toutes les transactions suspectes qui peuvent avoir été effectuées par des personnes ayant accès à ses fichiers.

En effet, depuis des événements semblables survenus à l'automne 2000, la Société a intensifié la vérification et le suivi des relevés des transactions informatiques effectuées dans ses fichiers, et ce, en collaboration avec les divers services policiers. Cette façon de faire a permis à la police d'intervenir, preuves à l'appui, auprès de la personne concernée par la présente enquête.

La Société prend très au sérieux ces événements qu'elle considère par ailleurs très regrettables et ne ménage en aucun temps ses efforts afin de s'assurer que ses banques de renseignements présentent un niveau élevé de sécurité. A cet effet, le président de la Société, M. Jacques Brind'Amour, rappelle qu' « au cours des derniers mois, des mesures administratives ont été prises afin de contrer encore davantage les fraudes. L'importance de la protection des renseignements personnels demeure une préoccupation constante pour la Société, autant pour ses propres centres de service que pour ses mandataires. »

Rappelons que le réseau des points de service de la Société est composé de 45 centres de service et de 114 mandataires, dont les succursales du CAA-Québec, des Caisses populaires ou des chambres de commerce et d'autres organismes à but non lucratif répartis dans l'ensemble du Québec. Il convient de rappeler également que ce sont près de 1 500 personnes qui effectuent chaque année 17 millions de transactions à partir des fichiers de la Société dans l'ensemble des 159 points de service.

.
.
.
Dernière modification : 2012-10-11