Écrivez-nous!


Communiqués

Pour plus de sécurité sur les routes - Examen spécifique sur la ronde de sécurité pour conduire un véhicule lourd

Québec, le 2 février 1998 - À compter d’aujourd’hui, la Société de l’assurance automobile du Québec exige que tout futur conducteur d’un véhicule de plus de 3 000 kg réussisse un examen spécifique sur la ronde de sécurité avant d’obtenir son permis de conduire. Cette mesure s’inscrit dans le cadre d’une révision des normes et modalités d’accès au permis de conduire d’un véhicule lourd entreprise par la Société de concert avec les intervenants de l’industrie du transport routier afin d’améliorer la sécurité sur le plan de la conduite des véhicules lourds.

Au Québec, les données du bilan routier des six dernières années indiquent une baisse de 12 % du nombre d’accidents impliquant un véhicule lourd. Toutefois, on déplore encore en moyenne chaque année 150 décès et plus de 400 blessés graves dans les collisions mettant en cause un véhicule lourd.

Toute personne désirant obtenir un permis de conduire de la classe 1 (tracteur semi-remorque ou camion-remorque), de la classe 2 (autobus) ou de la classe 3 (camion porteur) devra donc obligatoirement réussir cet examen. Outre l’examen sur la ronde de sécurité, l’apprenti conducteur devra réussir l’examen actuel sur la conduite d’un véhicule lourd.

Rappelons que, présentement, la Société fait passer un seul examen pratique. Cet examen porte à la fois sur la ronde de sécurité et la conduite d’un véhicule lourd. À compter de février, l’apprenti conducteur devra atteindre la note de 60 % pour l’examen sur la ronde de sécurité et de 75 % pour celui sur la conduite d’un véhicule lourd. En cas d’échec, il devra reprendre l’examen manqué. L’apprenti devra alors prendre un rendez-vous avec la Société et se présenter de nouveau avec un véhicule lourd correspondant à la classe de permis demandée.

L’examen sur la ronde de sécurité permettra d’évaluer spécifiquement les aptitudes de l’apprenti à inspecter un véhicule lourd avant de prendre la route. Cette vérification porte sur douze composantes mécaniques, dont les freins, la suspension, les pneus et la direction, que tout conducteur d’autobus ou de camion doit vérifier obligatoirement chaque jour avant d’utiliser son véhicule. Il s’assure ainsi que celui-ci est en bon état mécanique et sécuritaire.

La ronde de sécurité est une activité essentielle pour la sécurité du conducteur d’un véhicule lourd et celle des autres usagers de la route. Selon certaines études, les facteurs mécaniques seraient présents dans plus de 10 % des cas d’accidents routiers de véhicules lourds. Sur le plan des composantes mécaniques, ce sont les freins, les pneus et la direction qui seraient le plus souvent en cause dans les accidents.

La Société est très heureuse de la collaboration des intervenants de l’industrie du transport routier qui constituent des partenaires majeurs dans l’amélioration des compétences des conducteurs de véhicules lourds et de la sécurité dans le secteur du transport des personnes et des marchandises. Notons qu’à cette mesure sur la ronde de sécurité qui entre en vigueur aujourd’hui, d’autres viendront s’ajouter et seront annoncées au cours des prochains mois.

.
.
A  •  A+  •  A++   •Imprimer    •Envoyer à un ami  
.
Dernière modification : 2012-10-11