Écrivez-nous!


Communiqués

Bilan final, 10e P.A.S. alcool - Plus de 960 000 conducteurs interceptés en 5 ans

Québec, le 10 décembre 2002 - Selon les données recueillies par la Société de l’assurance automobile du Québec, 92 731 conducteurs ont été interpellés lors des 1 250 barrages routiers érigés par les services de police de toutes les régions du Québec, entre le 1er novembre et le 1er décembre derniers. De ce nombre, 313 (0,3 %) avaient un taux d’alcoolémie dépassant la limite légale. La moyenne pour les neufs derniers P.A.S. était de 374. L’âge moyen des conducteurs dont le taux d’alcoolémie dépassait la limite légale est de 34 ans et leur taux d’alcool était en moyenne de 133 mg par 100 ml de sang.

Le travail soutenu de l’ensemble des services policiers lors des opérations, qui se répètent deux fois par année depuis 1998, porte le nombre total de conducteurs interceptés à 962 564.


Impact
Après 10 opérations de barrages routiers intensifs, le pourcentage de conducteurs ayant plus de 80 mg d’alcool par 100 ml de sang est passé de 0,5 % au printemps 1998 à 0,3 % à l’automne 2002. De plus le taux moyen d’alcool dans le sang des conducteurs qui dépassaient la limite légale a diminué de 135 à 133 mg par 100 ml de sang.

Ces améliorations s’inscrivent à l’intérieur de toutes les actions entreprises au cours des dernières années. On parle ici de la synergie combinée des campagnes publicitaires, des nouvelles mesures législatives qui sont venues modifier le Code de la sécurité routière et du travail sur le terrain de nombreux partenaires.

Cette année, l’avantage le plus important dans le fait d’avoir décentralisé la journée provinciale en plusieurs journées cibles régionales est l’occasion pour les policiers de cibler le moment qui aura le plus d’impact dans une région donnée. Comme la perception du risque d’être arrêté augmente avec l’importance de la visibilité donnée aux barrages, cette décentralisation devrait avoir des effets bénéfiques à long terme.


Implication des services policiers
Aussi, la Société tient à souligner tout particulièrement le travail de l’ensemble des services policiers du Québec pour leur implication dans la lutte contre l’alcool au volant. Le soutien des policiers de la Sûreté du Québec, du Service de police de la Ville de Montréal et de tous les services de police municipaux est indispensable. Il a contribué depuis plusieurs années à l’amélioration du bilan routier concernant cette problématique : le nombre de décès imputables annuellement à l’alcool au volant est passé de 800 en 1978 à 180 en 2002.

Par ailleurs, leur implication dans le 10e P.A.S. alcool a contribué à augmenter le sentiment de sécurité chez les usagers de notre réseau routier.

Rappelons toutefois que l’alcool au volant est encore l’un des grands responsables du bilan routier du Québec. L’an dernier, 30 % des décès et 18 % des blessés graves y étaient liés.

.
.
.
Dernière modification : 2012-10-11