Écrivez-nous!


Communiqués

« Ne vous laissez pas conduire par votre cellulaire », rappelle la Société de l’assurance automobile du Québec

Québec, le 6 février 2004 - L’unique tâche d’un conducteur est de conduire son véhicule de façon sécuritaire pour lui-même et pour les autres usagers de la route. C’est le message que lance la Société de l’assurance automobile du Québec aux conducteurs, car l’utilisation d’un téléphone cellulaire au volant représente une source importante de distractions.

La 4e Journée planétaire sans téléphone portable, qui se tient aujourd’hui, est une excellente occasion pour la Société d’inciter les conducteurs à la prudence. L’étude menée, en 2001, par l’Université de Montréal démontre que les risques d’accident sont de 38 % plus élevés chez les utilisateurs du cellulaire que chez les non-utilisateurs. Avec plus de 2 millions d’utilisateurs de cellulaire au Québec, cela représente donc un potentiel de risques d’accident très élevé.

Un conducteur qui parle au cellulaire en conduisant se concentre davantage sur la conversation plutôt que sur les manœuvres de conduite. Des études ont démontré que la nature de la conversation augmente le risque d’accident. En ce sens, l’utilisation d’un téléphone de type mains libres représente tout autant un danger, contrairement à la croyance populaire.


Ne vous laissez pas conduire par votre cellulaire
Avoir un cellulaire à bord de son véhicule peut être pratique, mais cela ne signifie pas qu’on doive l’utiliser en conduisant. En effet, la Société reconnaît, qu’en certaines occasions, il peut être utile en situation d’urgence ou pour aviser que le conducteur a été retardé.

Pour conduire en toute sécurité, la Société recommande de fermer le cellulaire avant de prendre la route et de laisser la messagerie vocale prendre les appels. Un conducteur qui doit absolument répondre à un appel ou en faire un peut demander à un passager de le faire à sa place, ou encore, se ranger dans un endroit sécuritaire pour lui-même et pour les autres usagers de la route. La plupart des conversations téléphoniques peuvent bien attendre que le conducteur arrive à destination.


La Société donne l’exemple
Les entreprises sont de plus en plus soucieuses de voir leurs employés adopter des comportements responsables lorsqu’ils utilisent le téléphone cellulaire à bord des véhicules de travail. Au cours des dernières semaines, la Société a transmis du matériel d’information aux 535 entreprises du Québec dont le parc automobile compte plus de 25 véhicules pour les soutenir dans les efforts de sensibilisation de leur personnel. De plus, la Société diffusera de l’information sur le sujet, tout au long de l’année, aux conducteurs qui renouvellent leur permis de conduire et leur immatriculation.

Enfin, la Société a revu ses pratiques administratives à cet égard et ses employés qui utilisent un téléphone cellulaire dans le cadre de leurs activités professionnelles devront dorénavant respecter les règles d’utilisation qu’elle préconise.


S.V.P. ne vous laissez pas conduire par votre cellulaire

.
.
A  •  A+  •  A++   •Imprimer    •Envoyer à un ami  
.
Dernière modification : 2012-10-11