Écrivez-nous!


Communiqués

Transport de matières dangereuses dans les tunnels les contrôles s’intensifient résultats partiels

Montréal, le 17 décembre 1998 - Les contrôleurs routiers et les inspecteurs en vérification mécanique de la Société de l’assurance automobile du Québec effectuent, depuis ce matin, des contrôles intensifs aux tunnels Louis-Hyppolite-Lafontaine et Ville-Marie à Montréal. L’opération vise plus spécifiquement les camions qui transportent des matières dangereuses. Notons que, pour des raisons de sécurité, les transporteurs de ce type de marchandises ne sont pas autorisés à circuler dans les tunnels au Québec. Contrevenir à cette réglementation constitue un manquement grave au Code de la sécurité routière, qui est sanctionné par une amende de 600 $ en plus de 9 points d’inaptitude pour le conducteur. Précisons que les sanctions peuvent s’appliquer aussi à l’entreprise de transport qui est prise en défaut.


Résulats partiel des contrôles
Outre le contrôle des matières dangereuses réalisé lors de cette offensive, les vérifications ont porté sur l’état mécanique des véhicules et sur le respect des autres règlements en matière de transport de marchandises par camion.

Après les trois premières heures de l’opération, 40 véhicules ou ensembles de véhicules ont été vérifiés. De ce nombre, 7 avis d’infraction ont été remis en vertu du Règlement sur le transport de matières dangereuses et 10 autres en vertu des lois et règlements qui régissent le transport par route des marchandises. Notons que 3 véhicules lourds ont été retirés de la circulation en raison de défectuosités majeures.

Mentionnons que, du 1er janvier au 30 novembre 1998, 3 869 heures de contrôle ont été consacrées à la surveillance du tunnel Louis-Hyppolite-Lafontaine et des secteurs avoisinants. Durant cette période, les contrôleurs routiers ont vérifié 2 200 véhicules et 702 infractions ont été constatées au chapitre de l’ensemble de la réglementation sur le transport par route des marchandises, dont 67 infractions liées au transport de matières dangereuses.

Le Service du contrôle routier de la Société de l’assurance automobile du Québec tient à aviser les conducteurs de véhicules lourds et les propriétaires d’entreprises de transport que de telles opérations de contrôle se poursuivront aux cours des prochains mois.

.
.
A  •  A+  •  A++   •Imprimer    •Envoyer à un ami  
.
Dernière modification : 2012-10-11