Écrivez-nous!


Communiqués

Opération « L’alcool au volant, ça s’arrête ici! » - Le cap des 100 000 conducteurs franchi

Québec, le 10 juin 1998 - Au cours des dernières semaines, soit depuis le 13 mai, pas moins de 100 196 personnes se sont fait intercepter dans l’un des 995 barrages routiers érigés par les services policiers de la province en vue de faire de la prévention contre l’alcool au volant. La Société de l’assurance automobile du Québec, de concert avec les services policiers, a mis cette stratégie en place, la conduite avec les capacités affaiblies étant toujours la première cause de mortalité sur les routes du Québec.

Entre le 3 et le 9 juin, soit la quatrième semaine de l’opération, 14 287 conducteurs ont été interceptés et 402 d’entre eux ont dû se soumettre à l’alcootest. De ce nombre, 86 dépassaient la limite légale. Le profil des conducteurs fautifs est le même que celui des semaines précédentes, soit majoritairement des hommes âgés de 35 ans en moyenne. Il faut aussi noter que, depuis le début des opérations, 18 % des conducteurs fautifs se retrouvent chez les jeunes qui sont en possession d’un premier permis de conduire, soit un permis d’apprenti conducteur ou un permis probatoire, pour lesquels la règle du zéro alcool est appliquée.

Il est important de rappeler que les jeunes conducteurs sont soumis à cette règle du zéro alcool, car ils sont surreprésentés dans les accidents de la route. En 1997, ils représentaient 12 % des titulaires de permis mais 23 % de tous les conducteurs impliqués dans un accident avec blessures. Si l’on tient compte du kilométrage parcouru, cette disparité s’accentue puisque les jeunes parcourent en moyenne des distances moins grandes que les conducteurs plus âgés. Ce triste bilan s’explique par le fait que les jeunes prennent plus de risques et qu’ils ont peu d’expérience de la conduite automobile.

La consommation d’alcool est un facteur de risque important chez les jeunes conducteurs, d’autant plus qu’elle est souvent associée à la vitesse. Par ailleurs, cette période de l’année est critique, car elle coincide avec les partys de fin d’études et la venue du beau temps où les occasions de fêter entre amis augmentent.

La Société de l’assurance automobile du Québec est heureuse de constater que les conducteurs fautifs interceptés dans le cadre de cette opération sont peu nombreux. Elle profite toutefois de l’occasion pour rappeler qu’il ne faut jamais associer l’alcool à la conduite automobile.

.
.
.
Dernière modification : 2012-10-11