Écrivez-nous!


Communiqués

Contrôle routier Québec dévoile les résultats de l'opération « Blocus 20-40 » - Plus de la moitié des véhicules lourds étaient non conformes

Trois-Rivières, le 5 juin 2001 - Contrôle routier Québec a compilé les données de l'Opération « Blocus 20-40 » qui s'est déroulée du 28 mai au 1er juin derniers. Cette opération, la plus vaste à se tenir à ce jour dans le Centre-du-Québec, a exigé la contribution de 80 agents du contrôle routier, inspecteurs en vérification mécanique et inspecteurs en entreprises. Les contrôles effectués de façon intensive, 24 heures sur 24, visaient à s'assurer que les véhicules circulant vers les autoroutes 20 et 40, dans le Centre-du-Québec, étaient sécuritaires. Les opérations ont eu lieu simultanément sur l'autoroute 20 dans les régions de Saint-Louis-de- Blandford, Drummondville et Sainte-Anne-du-Sault et sur l'autoroute 40 au poste de contrôle de Trois-Rivières-Ouest, à la halte routière de Maskinongé et de Saint-Luc-de-Vincennes. Par ailleurs, des patrouilleurs ont procédé à du ratissage dans les secteurs de Maskinongé et de Pointe-du-Lac afin d'éviter les contournements.


Près de 1000 véhicules lourds vérifiés
Au total, les agents du contrôle routier et les inspecteurs en vérification mécanique ont intercepté et vérifié 984 véhicules lourds. De ce nombre, 139 ont été retirés de la circulation en raison de défectuosités mécaniques majeures. Enfin, 315 véhicules comportaient des défectuosités mineures. Les réparations de ces dernières doivent être effectuées dans les 48 heures qui suivent.

Il est important de préciser que les véhicules interceptés durant cette vaste opération faisaient l'objet d'une présélection (ciblage). En effet, seuls les camions lourds présentant des indices visibles d'un mauvais entretien étaient soumis à une vérification mécanique en règle.

Par ailleurs, sur l'ensemble des véhicules interceptés, 569 étaient non conformes. Les infractions constatées concernaient principalement les heures de conduite (14,6 %), la vérification mécanique (12,7 %), les permis spéciaux (13,5 %) et les surcharges (11,4 %).

Ce nombre élevé d'infractions repose sur un changement de stratégies mises de l'avant par Contrôle routier Québec dans le but d'intervenir beaucoup plus efficacement en matière de contrôle de véhicules lourds. Cette stratégie s'appuie sur la participation d'un plus grand nombre d'agents du contrôle routier, d'une grande mobilité d'intervention, notamment en créant des aires temporaires de contrôle comme lors de cette opération et, finalement, en procédant à un ratissage systématique des véhicules lourds qui cherchent à contourner les points de contrôle. Rappelons que les objectifs de Contrôle routier Québec sont d'améliorer la sécurité des usagers de la route, la protection du réseau routier et l'équité entre les transporteurs routiers.

Contrôle routier Québec rappelle aux propriétaires et exploitants de véhicules lourds que d'autres opérations de contrôle suivront sur une base régulière.

.
.
.
Dernière modification : 2012-10-11