Écrivez-nous!


Communiqués

La Société de l’assurance automobile du Québec rappelle l’importance d’adopter des comportements sécuritaires à vélo

Montréal, le 19 mai 1998 - La Société de l’assurance automobile du Québec est heureuse de s’associer à la campagne de sécurité à vélo du Tour de l’île de Montréal. Cette initiative est très importante et grandement appréciée, car elle implique la participation de nombreux partenaires, qui partagent tous le même objectif de réduction des victimes attribuables à la pratique de la bicyclette.

En conférence de presse, Mme Louise Guimond, vice-présidente à la sécurité routière à la Société de l’assurance automobile du Québec, a profité de l’occasion pour rappeler, qu’à titre d’usager de la route, le cycliste est tenu de se conformer aux mêmes règles de circulation que l’automobiliste afin d’assurer sa sécurité.

Le cycliste se doit d’être visible et prévisible, en ayant une bicyclette munie des équipements de visibilité obligatoires, en portant des vêtements clairs et, finalement, en prenant soin de bien signaler ses intentions. La Société rappelle également l’importance du port du casque protecteur pour prévenir les blessures graves et mortelles à la tête.

Chaque année au Québec, on dénombre plus de 2 900 victimes cyclistes. Depuis les cinq dernières années, ce nombre est en diminution constante. D’ailleurs, en 1997, le Québec a connu une diminution globale de 2,4 % de l’ensemble des victimes décédées et blessées à bicyclette, (2 987 en 1996 par rapport à 2 915 en 1997) soit 72 victimes de moins qu’en 1996.

« Bien que le bilan routier s’améliore, il y a encore beaucoup trop de cyclistes qui meurent ou qui sont blessés chaque année. Les enquêtes démontrent que dans trois cas d’accidents mortels sur quatre, le cycliste a effectué la manoeuvre à l’origine de l’accident en roulant dans le sens contraire de la circulation, en brûlant un feu rouge ou en refusant de respecter un panneau d’arrêt, d’indiquer Mme Guimond ».


Les jeunes surreprésentés
Les données de la Société montrent que près de 40 % des victimes cyclistes sont âgées de 15 ans et moins. Cette clientèle demeure largement surreprésentée parmi les victimes, bien que l’on observe depuis 1995 une diminution de leur importance relative. Ces jeunes cyclistes nécessitent donc toujours des efforts de sensibilisation marqués et constants de la part de la Société.

La porte-parole de la Société a insisté sur la nécessité de poursuivre ces actions de sensibilisation afin d’amener les cyclistes à se soucier encore davantage de leur sécurité et de celle des autres usagers de la route.

Grâce à la mobilisation de tous les partenaires concernés, la Société espère atteindre son objectif de réduction de 25 % des décès et des blessés graves pour l’ensemble des usagers de la route d’ici l’an 2000.

.
.
A  •  A+  •  A++   •Imprimer    •Envoyer à un ami  
.
Dernière modification : 2012-10-11