Écrivez-nous!


Communiqués

Dans la région Mauricie – Centre du Québec - Des services de réadaptation pour les accidentés de la route

Québec, le 9 février 2004 - Le président-directeur général de la Société de l’assurance automobile du Québec, M. Jacques Brind’Amour souligne aujourd’hui la signature d’ententes avec l’Agence de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre du Québec, le Centre hospitalier régional de Trois-Rivières, le Centre de réadaptation InterVal et l’Association des traumatisés cranio-cérébraux du Centre du Québec afin d’assurer aux accidentés de la route de la région Mauricie – Centre du Québec des services de réadaptation dans leur milieu.

Ces ententes de services couvrent la période 2003-2006 et auront des retombées dans la région Mauricie – Centre du Québec. En effet, elles représentent un investissement annuel de plus de 3,6 millions de dollars et touchent annuellement 450 accidentés de la route de cette région.

Les ententes de services ont pour objectif d’assurer une réadaptation optimale et une intégration sociale, scolaire et professionnelle à long terme aux personnes grièvement blessées de la route. Il s’agit de personnes ayant subi des blessures pouvant être reliées à un traumatisme cranio-cérébral, à une blessure médullaire (paraplégie ou tétraplégie) ou à une blessure orthopédique grave (membres inférieurs, supérieurs et colonne vertébrale).

« L’ampleur des conséquences de telles blessures sur toutes les dimensions de la vie rend nécessaire un modèle de services intégrés et spécialisés. Les services de réadaptation sont basés sur 5 principes : une prise en charge rapide; une approche globale et individualisée; une équipe d’intervention multidisciplinaire qualifiée; une continuité de services et un soutien à la famille », précisait M. Brind’Amour.

Le président-directeur général de la Société de l’assurance automobile du Québec tient également à souligner l’apport exceptionnel de tous les partenaires associés dans la mise en place de services et de programmes d’interventions destinés à assurer le mieux-être des victimes de la route.

.
.
.
Dernière modification : 2012-10-11