Écrivez-nous!


Communiqués

Les bons soins au bon moment - Nouveau programme de soins pour les accidents de la route.

Québec, le 17 octobre 2002 - Le ministre des Transports et ministre responsable de la Société de l'assurance automobile du Québec, M. Serge Ménard, a annoncé aujourd'hui le déploiement du Programme de soins personnalisés des entorses et des blessures musculaires sur l'ensemble du territoire québécois. Progressivement, d'ici décembre 2003, la Société de l'assurance automobile établira un partenariat d'affaires avec 96 cliniques de physiothérapie et 16 centres d'évaluation de l'aptitude au travail. En fait, c'est tout le réseau de la santé qui est appelé à collaborer au succès de ce programme.

Essentiellement, le programme de la Société de l'assurance automobile préconise la prise en charge des victimes d'entorses et de blessures musculaires au cours de la semaine qui suit leur accident de la route et leur orientation immédiate vers des soins de physiothérapie adaptés à leur état de santé. Le plan de traitement peut se dérouler sur 18 semaines et prévoit l'intervention d'une équipe interdisciplinaire lorsqu'un écueil physique à la récupération, ou un traumatisme psychologique, se présente.


Projet pilote
Grâce à un projet pilote mené, de mars à septembre 2001, auprès de 350 accidentés de la route victimes d'entorses et de blessures musculaires et suivis dans vingt établissements de santé du Québec, la Société de l'assurance automobile a mesuré les aspects positifs de son modèle de soins.

Après 18 semaines d'incapacité, 270 personnes, soit 77 % des cas, étaient retournées au travail. Auparavant, ce pourcentage oscillait autour de 48 %. Et le retour au travail est maintenu dans tous les cas.

  • Le court délai entre l'accident et la première séance de physiothérapie a eu une incidence positive sur le retour plus rapide de la personne accidentée à ses activités habituelles. Ce délai a été de 7 jours ou moins dans 65 % des cas pour le projet pilote, comparativement à 14 % pour le groupe témoin.
  • En raison de l'application assidue des traitements de physiothérapie - jusqu'à 9 traitements de physiothérapie pendant les trois premières semaines et jusqu'à 20 pendant les 4 semaines consécutives en phase de conditionnement au travail - la durée des traitements de physiothérapie a été de 50 % moins longue que celle du groupe témoin, soit 48 jours comparativement à 97.
  • Ainsi rapprochés, le nombre de traitements de physiothérapie a été de 52,7 % moindre dans le groupe pilote, soit une moyenne de 19 traitements pour les personnes du groupe pilote comparativement à 32 pour celles du groupe témoin.

Enfin, le sondage mené auprès des participants au projet pilote conclut à la grande satisfaction de la clientèle au regard des services et des soins reçus.


Déploiement en régions
Les premières régions ciblées par le nouveau programme sont celles de Québec et de Chaudière-Appalaches, suivies de la Mauricie-Bois-Francs et le Centre-du-Québec. En 2003, ce sont tour à tour les autres régions du Québec qui seront touchées par l'implantation de ce nouveau programme. Au calendrier de déploiement, la région de Montréal est prévue pour décembre 2003, la dernière en liste.

Le ministre a fait l'annonce officielle du déploiement du Programme de soins personnalisés des entorses et des blessures musculaires à l'occasion du Congrès international de réadaptation en traumatologie lequel réunit quelque 600 participants au Centre des congrès de Québec, du 16 au 18 octobre. « Nous pouvons parler d'une autre alliance performante entre la Société de l'assurance automobile et le monde de la santé », a tenu à souligner le ministre.

Chaque année, la SAAQ traite près de 10 000 demandes d'indemnité liées à des blessures aux tendons, aux muscles, aux ligaments, aux articulations, tout ce qui entoure l'ossature et qui se tend durant l'impact subi dans un accident d'automobile. Il peut en résulter un étirement ou une élongation. Dans plus de 80 % des cas, ces blessures se traduisent par des entorses cervicales. En tenant compte du déploiement par régions, la Société de l'assurance automobile prévoit rejoindre, par son programme, 8 665 accidentés d'ici décembre 2003.

.
.
.
Dernière modification : 2012-10-11