Écrivez-nous!


Communiqués

SÚcuritÚ en transport scolaire : Partout et en tout temps

Québec, le 27 janvier 2011 - Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sam Hamad, est heureux de s'associer à la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) et à la Commission des transports du Québec (CTQ) pour soutenir la 23e Campagne de sécurité en transport scolaire de l'Association du transport écolier du Québec (ATEQ) qui aura lieu du 31 janvier au 11 février 2011. Le ministre a procédé au lancement de la campagne, aujourd'hui, à l'École d'éducation internationale Filteau de Québec.

Cette campagne s'adresse, non seulement aux écoliers, mais également à tous les usagers de la route. Elle constitue une occasion unique de rappeler les principes de base que l'on doit observer relativement aux déplacements de la population écolière. « La sécurité en matière de transport écolier constitue une préoccupation importante pour notre gouvernement et le Québec enregistre un bilan positif à cet égard. Néanmoins, parce que les gains en sécurité routière sont de fragiles acquis, il est essentiel de maintenir tous les efforts nécessaires pour faire en sorte que les règles applicables au transport de nos enfants soient parmi les plus sécuritaires », a souligné le ministre Hamad.

Le ministre a rappelé que depuis 1986, aucun décès d'enfant à bord d'un autobus pour écolier n'a été répertorié durant la période scolaire et depuis février 2006, aucun écolier n'a été mortellement heurté par son autobus scolaire. À titre indicatif, les autobus scolaires ont transporté, en 2009-2010, plus de 531 000 enfants par jour, et ils ont parcouru environ un million de kilomètres quotidiennement.

Un appel à la vigilance
La sécurité dans le transport scolaire est un défi continu pour la Société de l'assurance automobile du Québec, qui sensibilise tous les usagers de la route, en particulier les jeunes écoliers, aux consignes de sécurité à suivre en présence d'autobus scolaires. Ainsi, grâce à ses actions de sensibilisation et à son agence Contrôle routier Québec, la Société contribue à l'amélioration du bilan du transport scolaire.

La Société rappelle que le plus grand danger se situe à l'extérieur de l'autobus. À titre d'exemple, au Québec, en 2009, 913 constats d'infraction ont été remis à des conducteurs qui n'avaient pas respecté le signal d'arrêt obligatoire d'un autobus scolaire. Ce nombre était de 1 230 en 2008. Le problème est récurrent et la situation oblige une vigilance constante de la part des conducteurs d'autobus et des écoliers.

La sécurité, c'est l'affaire de tous
C'est avec fierté que la Commission des transports du Québec se joint à nouveau cette année à la Campagne de sécurité en transport scolaire de l'Association du transport écolier du Québec (ATEQ). 

Pour la Commission, l'engagement de tous les intervenants dans le transport scolaire est essentiel à la sécurité des écoliers. Cet engagement se traduit par les moyens mis en place par les transporteurs pour gérer efficacement la sécurité de leurs opérations. Pour les conducteurs d'autobus scolaires, il se concrétise par le respect des règles de circulation et de l'ensemble de la règlementation liée au transport scolaire.

La Commission profite de cette campagne de sécurité pour rappeler qu'elle peut intervenir au besoin auprès de tout propriétaire, exploitant ou conducteur de véhicule lourd, afin de l'amener à modifier un comportement à risque. Ces interventions ont pour but de continuer à améliorer le bilan routier au Québec.

.
.
A  •  A+  •  A++   •Imprimer    •Envoyer à un ami  
.
Dernière modification : 2012-10-11