Écrivez-nous!


Communiqués

Bilan final de l’opération « Blocus 20/40 2005 » - De nombreuses infractions

Trois-Rivières, le 17 juin 2005 - Le service de Contrôle routier Québec de la région de Mauricie–Centre-du-Québec a procédé du 12 au 16 juin dernier à une importante opération de contrôle des véhicules lourds appelée « Blocus 20/40 2005 ».

Cette vaste opération de contrôle sur les autoroutes 20 et 40 a exigé la collaboration de plus de 60 contrôleurs patrouilleurs, contrôleurs routiers en vérification mécanique, contrôleurs routiers en entreprise, inspecteurs du ministère du Revenu, de la Sûreté du Québec et de la Sécurité publique de Trois-Rivières. Les contrôles furent effectués de façon intensive, 24 heures sur 24, et visaient à assurer que les véhicules circulant sur les autoroutes 20 et 40, dans la Mauricie et le Centre-du-Québec, soient sécuritaires. Les contrôles eurent lieu simultanément sur l’autoroute 20 dans le territoire de Saint-Louis-de-Blandford et de Sainte-Anne-du-Sault, sur l’autoroute 40 au poste de contrôle de Trois-Rivières-Ouest et à l'intersection des autoroutes 40 et 55. Par ailleurs, des patrouilleurs procédèrent à du ratissage dans différents secteurs afin d’éviter les contournements.

Plus de 540 véhicules lourds interceptés
Les contrôleurs routiers ont intercepté 544 véhicules lourds. De ce nombre, 166 ont subi une vérification mécanique complète. Ainsi, 61 ont été retirés de la circulation en raison de défectuosités mécaniques majeures et 92 comportaient des défectuosités mineures. Les réparations de ces dernières doivent être effectuées dans les 48 heures.

Il est important de préciser que les véhicules interceptés durant cette opération firent l’objet d’une présélection (ciblage). En effet, seuls les camions lourds présentant des indices visibles de mauvais entretien furent soumis à une vérification mécanique complète.

Par ailleurs, sur l’ensemble des véhicules interceptés, 260 n’étaient pas conformes à la réglementation. Les infractions constatées concernaient principalement les heures de conduite (18 %), la vérification mécanique (19 %), les permis spéciaux (5 %) et les surcharges (10 %).

Contrôle routier Québec mise sur un changement de stratégie dans le but d’intervenir beaucoup plus efficacement en matière de contrôle de véhicules lourds. Cette stratégie s’appuie sur la participation d’un plus grand nombre d’agents du contrôle routier, sur une grande mobilité d’intervention, notamment en créant des aires temporaires de contrôle comme lors de cette opération et, finalement, sur un ratissage systématique des véhicules lourds qui cherchent à contourner les points de contrôle. Cette stratégie aura permis d’intercepter durant cette opération, un camion avec un important chargement de cigarettes de contrebande. La Sûreté du Québec a prêté assistance aux contrôleurs routiers afin de procéder à l’arrestation du conducteur.

Quant au bilan des accidents impliquant un véhicule lourd, il représente 9 % de l’ensemble des victimes de la route et 23 % des décès (152) pour l’année 2004.

L’amélioration du bilan des accidents impliquant un véhicule lourd est une responsabilité partagée.  À l’approche des grandes migrations estivales, il importe de rappeler à tous les conducteurs que « la route ça se partage, pour un été en toute sécurité » a rappelé Mme Annie Aubin, directrice du service de Contrôle routier Québec de la région de Mauricie–Centre-du-Québec.

Rappelons que Contrôle routier Québec est une agence faisant partie de la Société de l’assurance automobile du Québec dont la mission est d’assurer la sécurité des usagers de la route, de protéger le réseau routier et d’assurer l’équité entre les transporteurs.

.
.
.
Dernière modification : 2012-10-11