Écrivez-nous!


Communiqués

Résultat final de l’Opération « Impact 2004 »

Rimouski, le 7 mai 2004 - Au cours des derniers jours, soit pendant la période de dégel, le Service du contrôle routier Québec de Rimouski a mené une vaste opération de vérification des véhicules lourds qui circulent sur les grands axes routiers qui relient le Bas-Saint-Laurent au reste du Québec. Dans cette région, l’autoroute 20 ainsi que les routes 132 et 195 sont des voies privilégiées par les transporteurs qui transitent vers la Gaspésie et le Nouveau‑Brunswick. En plus du transport sur longue distance, on y trouve un important volume de transport de bois, de marchandises générales et de matières en vrac.

À ce jour, plus de 124 véhicules ont été soumis à un contrôle. De ce nombre, 2 ont dû réduire leur charge pour se conformer à la réglementation en vigueur. Par ailleurs, 118 véhicules ont été interceptés et soumis à une vérification mécanique : 21 d’entre eux ont été retirés temporairement de la circulation en raison de défectuosités majeures. Celles-ci concernaient, par ordre d’importance, l’état des freins, la direction, la suspension et les pneus. Enfin, on a constaté 23 infractions au Code de la sécurité routière, liées principalement aux dimensions et aux matières dangereuses.

Il est important de préciser que les véhicules interceptés durant cette opération faisaient l’objet d’une présélection (ciblage). En effet, seuls les camions lourds présentant des indices visibles d’un mauvais entretien étaient soumis à une vérification mécanique complète.


Période de dégel
Le transport par camion peut être très dangereux pour les usagers de la route s’il n’est pas effectué dans des conditions sécuritaires. Les limites de charge autorisées sont donc réduites en période de dégel pour tenir compte de la capacité portante plus faible du réseau routier.

L’Opération « Impact 2004 » s’inscrit dans une démarche de prévention durant la période de dégel, qui s’échelonne du 22 mars au 22 mai inclusivement dans la zone 2.

La période de dégel est une période critique pour la chaussée. Chaque année, au Québec, pendant plus de quatre mois, le sol gèle à une profondeur qui varie de 1,2 à 3 mètres. Ce facteur, combiné aux écarts de température et à l’humidité, a des conséquences majeures sur l’état des routes.

Au printemps, les couches de matériaux qui constituent la route sont affaiblies par l’accumulation d’eau. Selon des études menées par le ministère des Transports sur la capacité portante des routes, les réactions de la chaussée sous une charge sont alors de 50 % à 70 % supérieures à celles qui sont enregistrées l’été. Un même essieu causera donc entre cinq et huit fois plus de dommages qu’en temps normal.

Contrôle routier Québec est une agence de la Société de l’assurance automobile du Québec. Sa mission consiste à assurer la sécurité des usagers de la route, de protéger le réseau routier et de maintenir l’équité entre les transporteurs.

.
.
.
Dernière modification : 2012-10-11