Écrivez-nous!


Communiqués

Dévoilement du bilan routier 2003 - La sécurité routière, un enjeu de société

Québec, le 29 avril 2004 - Le ministre des Transports du Québec et titulaire de la Société de l’assurance automobile du Québec, M. Yvon Marcoux, a dévoilé aujourd’hui les résultats du bilan routier 2003. Il y a eu, cette année, 621 décès, soit 83 de moins que l’an dernier, ce qui représente une baisse de 11,8 %. C’est une diminution de 11,9 % par rapport à la moyenne des années 1998-2002.

Le nombre de décès chez les jeunes de 15 à 24 ans est aussi en baisse importante, passant de 180 à 130 en un an. Cependant, les jeunes demeurent surreprésentés parmi les victimes de la route autant que parmi les conducteurs impliqués dans des accidents. En effet, alors qu’ils constituent 11 % des détenteurs de permis, les jeunes représentent 22 % des conducteurs impliqués dans des accidents corporels.

Le nombre de blessés graves a quant à lui augmenté de 11,4 % et le nombre de blessés légers est plus élevé de 3,9 %. Cette augmentation s’inscrit dans une tendance observée depuis quelques années qui peut s’expliquer en partie par la hausse constante du nombre de véhicules en circulation et par l’augmentation du kilométrage parcouru qui en résulte.


L’alcool et la vitesse
L’alcool et la vitesse demeurent les deux facteurs les plus contributifs aux accidents de la route. On constate une stabilité du phénomène, alors que le nombre de conducteurs décédés avec un taux d’alcoolémie dépassant 80 milligrammes demeure, depuis 2000, autour de 30 %. Quant à la vitesse, on observe une baisse importante des accidents mortels dans la plupart des zones mais ce sont dans les zones de 90 et de 100 km/h que l’on constate les diminutions les plus importantes. Même si ces observations démontrent une tendance encourageante, monsieur Marcoux a tenu à préciser : « Je tiens à insister sur le fait que nous allons continuer d’être extrêmement vigilants et actifs dans notre lutte contre l’alcool au volant et la vitesse ».


Sensibilisation, éducation et prévention
L’amélioration du bilan, depuis 25 ans, est le résultat de la collaboration d’une centaine de partenaires et collaborateurs, tant des secteurs privé que public, dont il est important de souligner l’incessant travail en matière de prévention. « Nous avons tous un rôle à jouer dans la promotion de la sécurité routière au Québec et la diminution du nombre de décès sur nos routes. C’est un enjeu de société auquel nous devons nous consacrer entièrement. Je tiens à remercier les nombreux partenaires et à inviter les Québécoises et les Québécois à la prudence sur nos routes », de conclure le ministre.

.
.
.
Dernière modification : 2012-10-11