Écrivez-nous!


Communiqués

Vaste blitz du Contrôle routier - 1005 véhicules interceptés sur les autoroutes 20 et 40 - 154 véhicules retirés de la route

Québec, le 5 juin 2002 - À la lumière des résultats de l'Opération 20/40 qui s'est déroulée du 26 au 31 mai, le président-directeur général de la Société de l'assurance automobile du Québec, M. Jacques Brind'Amour, s'est déclaré inquiet devant la négligence de certains transporteurs qui circulent avec des véhicules en mauvais état. Présent sur les lieux, M. Brind'Amour a pu constater que certains camions-remorques chargés à bloc n'avaient plus de freins : « Les résultats de cette opération démontrent l'importance des interventions des agents du contrôle routier et nous les poursuivrons de façon intensive aussi longtemps que l'état mécanique des camions lourds laissera à désirer. »

Cette vaste opération de contrôle a exigé la collaboration de plus de 80 agents du contrôle routier. Les contrôles ont été effectués 24 heures sur 24, afin de s'assurer que les véhicules circulant sur les autoroutes 20 et 40, dans le Centre-du-Québec, étaient sécuritaires.


Plus de 1000 véhicules lourds interceptés
Au total, les agents du contrôle routier ont intercepté 1005 véhicules lourds. De ce nombre, 455 ont subi une vérification mécanique complète. On a constaté que 241 comportaient des défectuosités mineures tandis que 154 ont dû être retirés de la circulation en raison de défectuosités mécaniques majeures.

Selon M. Louis Côté, vice-président au contrôle routier, également présent sur les lieux, « Il est inconcevable qu'en 2002 l'on trouve autant de camions en mauvais état sur nos routes. » Il a tenu à préciser que les véhicules interceptés durant cette opération font l'objet d'une présélection (ciblage). En effet, seuls les camions lourds présentant des indices visibles d'un mauvais entretien sont soumis à une vérification mécanique complète.

Par ailleurs, sur l'ensemble des véhicules interceptés, 593 étaient non conformes à la réglementation. Les infractions constatées concernaient principalement les heures de conduite (18 %), la vérification mécanique (13 %), les surcharges (9 %) et les permis spéciaux (8 %).


Bilan 2001
Le bilan des accidents impliquant un véhicule lourd représente 9 % de l'ensemble des victimes de la route et 24 % des décès (112) pour l'année 2001, une diminution de 39 décès par rapport à l'an 2000.

M. Brind'Amour est d'avis que les campagnes de sensibilisation menées par la Société, le travail des agents de Contrôle routier Québec, les effets de la loi 430 plus sévère à l'égard des transporteurs routiers délinquants et la participation active de l'industrie du transport à la Table de concertation gouvernement-industrie ne sont pas étrangers à l'amélioration du bilan routier que nous connaissons.

« Il demeure donc essentiel que le travail amorcé soit poursuivi afin de mettre en oeuvre tous les éléments susceptibles de contribuer à l'amélioration du bilan par la réduction du nombre d'accidents impliquant un véhicule lourd. »

.
.
.
Dernière modification : 2012-10-11