Écrivez-nous!


Communiqués

Opération « L’alcool au volant, ca s’arrête ici! » - Plus de 56 000 conducteurs interceptés par les services policiers

Québec, le 27 mai 1998 - Dans le cadre de l’offensive majeure « L’alcool au volent, ça s’arrête ici! », lancée par la Société de l’assurance automobile du Québec pour contrer le phénomène de l’alcool au volant, l’ensemble des services policiers du Québec ont réalisé, depuis le 13 mai dernier, 556 barrages routiers et intercepté 56 883 conducteurs sur les routes de la province.

Le but de cette opération majeure vise à réduire de plus en plus le nombre de personnes qui prennent le volant alors qu’elles ont consommé de l’alcool, car ce phénomène demeure encore la première cause de décès sur nos routes. Entre le 20 et le 26 mai, soit la deuxième semaine d’opération, les policiers ont érigé 253 barrages routiers qui ont permis de sensibiliser 28 180 conducteurs et 674 d’entre eux ont dû se soumettre à l’alcootest. De ce nombre, notons que 102 personnes dépassaient la limite légale, soit 84 hommes et 18 femmes, d’un âge moyen de 34 ans. Parmi les conducteurs fautifs, 13 étaient de nouveaux conducteurs en possession d’un premier permis de conduire, soit un permis d’apprenti conducteur ou un permis probatoire. Rappelons que, pour ces derniers, la tolérance « 0 » alcool est appliquée.

Il est intéressant de constater que les contrevenants constituent une infime minorité des automobilistes interceptés, soit moins de 0,4 %. Toutefois, il importe de rappeler que cette minorité est impliquée dans une majorité des accidents avec blessures, soit plus de 40 %. Cette situation est attribuable au fait qu’avec un taux d’alcool se situent entre 0,05 et 0,09, le risque d’accident est accru de 11 fois. Dépassé ce taux, ce risque augmente de façon dramatique.

Dans les deux régions du Québec où la problématique de l’alcool est plus aigue, soit Beauce-Etchemin et Saguenay-Lac-Saint-Jean, la Société de l’assurance automobile du Québec a fait la promotion du service de raccompagnement Taxi-Hic. Ce service permet aux utilisateurs de se faire raccompagner avec leur véhicule pour le double du coût de la course. Ce moyen de transport alternatif à la conduite en état d’ébriété a, encore une fois, été populaire puisque 122 raccompagnements ont été effectués dans ces deux régions, pour un total de 228 au cours des deux premières semaines de l’opération. Notons que des statistiques ont révélé que l’alcool était présent chez 61 % des conducteurs décédés en Beauce-Etchemin et 53 % au Saguenay-Lac-Saint-Jean, comparativement à 43 % pour l’ensemble de la province.

La Société tient à rappeler que les services policiers poursuivront leurs interventions au cours des prochaines semaines. Elle signale aux automobilistes qu’il est préférable de prévenir les inconvénients et même les drames que peut engendrer la conduite avec les capacités affaiblies en appelant un taxi, en retournant avec un ami sobre ou, lorsque cela est possible, en restant à coucher là où l’on a fêté.

Les résultats de ces barrages sur l’alcool au volant confirment que les campagnes d’information jumelées à une surveillance policière accrue et à des lois plus sévères, comme la Loi 12, portent fruits.

.
.
.
Dernière modification : 2012-10-11