Écrivez-nous!


Communiqués

Nouveau maître d’oeuvre pour l’opération Nez rouge sur l’Ïle de Montréal

Québec, le 24 août 1998 - C’est un regroupement de 41 clubs Optimiste de l’Ile de Montréal répartis en six zones et comptant 1 300 membres qui organisera la campagne 1998 de l’Opération Nez rouge sur le territoire montréalais.

La nomination de ce nouveau maître d’oeuvre a été annoncée en conférence de presse par M. Jean-Marie De Koninck, président-fondateur de l’opération Nez rouge. « Les clubs Optimiste possèdent une philosophie d’aide à la jeunesse qui se marie parfaitement avec la mission sociale de l’Opération Nez rouge, a mentionné M. De Koninck. Leur réseau de bénévoles, tout comme leur expertise en matière d’organisation d’événements, est vaste et ils savent s’attirer l’appui de la communauté dans leurs actions. Ce sont là des éléments déterminants dans le succès d’une campagne comme l’Opération Nez rouge qui exige des ressources colossales et dévouées. »

Rappelons que le mandat d’organiser l’Opération Nez rouge est accordé chaque année à des organismes à but non lucratif qui démontrent une expertise dans l’organisation, un réseau établi de bénévoles et une motivation sincère pour la cause combinée à l’appui de la communauté.

En mars dernier, la Commission sportive Montréal-Concordia avait annoncé son intention de se retirer du dossier. M. De Koninck a remercié cette association qui a tenu le flambeau de l’Opération Nez rouge sur l’Ile de Montréal durant six ans. « Offrir un service de raccompagnement à une population de plus d’un million de personnes n’est pas une chose facile pour un organisme bénévole. Les dirigeants de la Commission sportive ont su relever le défi avec compétence, accomplissant notamment 7 154 raccompagnements l’an dernier, et ils laissent un héritage qui profitera au nouveau maître d’oeuvre. »


Des modifications qui accélèreront le service
Par ailleurs, de concert avec les régions environnantes, l’Opération Nez rouge a mis en place un système en trois volets qui permettra de diminuer le temps d’attente sur l’île de Montréal. Les règles qui régissent la répartition des territoires ont été assouplies, ce qui permettra à des régions comme Longueuil ou Laval, par exemple, de venir en aide à l’Opération Nez rouge Ile-de-Montréal lorsque le flot d’appel se fera trop pressant.

« Le principal problème auquel la région montréalaise est confrontée, c’est que plus de 55 % des appels amènent les bénévoles à sortir de l’île. Cela occasionne des contretemps considérables puisqu’avant que l’équipe ne revienne sur l’île et puisse se rendre disponible, elle doit effectuer un trajet de retour à vide qui dure parfois près d’une heure. Il fallait donc faire appel à la collaboration des régions environnantes pour résoudre ce problème », a expliqué M. De Koninck.

Actuellement, lorsqu’un organisme se voit décerner un territoire pour offrir le service de raccompagnement, il doit respecter le périmètre qui lui est accordé. De cette façon, les 64 Opération Nez rouge qui desservent le Québec arrivent à fonctionner de façon équitable et harmonieuse. Or la problématique montréalaise a amené l’Opération Nez rouge à réétudier la situation. Ainsi, trois nouvelles procédures permettront d’accélérer le service aux usagers de l’île de Montréal :

  1. Un utilisateur pourra faire appel à l’opération Nez rouge de son territoire d’origine ou de destination, selon son choix. Par exemple, une personne qui appelle de Montréal et qui veut se rendre à Saint-Rémi pourra contacter l’une ou l’autre de ces deux Opération Nez rouge. En se contactant au besoin, les deux organisations pourront déterminer laquelle est la mieux en mesure de répondre à cette demande de transport. On évitera ainsi à des équipes de bénévoles de l’île de Montréal de sortir continuellement de leur territoire.
  2. Une équipe de bénévoles d’une région pourra se rendre disponible sur un autre territoire que le sien si elle s’y trouve et qu’un utilisateur veut revenir vers son territoire. Par exemple, une équipe de bénévoles de Vaudreuil qui effectue un raccompagnement à Montréal pourra se voir désigner un raccompagnement de Montréal vers Vaudreuil pour son retour. De cette façon, les équipes ne reviendront plus vides vers leur territoire d’origine. Cette procédure permettra de mieux employer le temps des bénévoles sur la route et de réduire considérablement le temps d’attente des utilisateurs du service.
  3. Une zone de partage des appels permettra à l’opération Nez rouge Ile-de-Montréal d’appeler à la rescousse les régions voisines en cas de besoin. Par exemple, si l’Opération Nez rouge île-de-Montréal se retrouve à court de bénévoles, elle pourra demander à une région voisine d’effectuer un raccompagnement sur l’Ile. Cette zone sera délimitée au nord par l’autoroute Félix-Leclerc (40) et au sud par la rue Sherbrooke et l’autoroute Jean-Lesage (20). Cette mesure permettra à l’organisation montréalaise de conserver davantage ses bénévoles sur son territoire et d’ainsi mieux répondre à la demande qui peut parfois atteindre les 400 appels à l’heure. Comme la zone est restreinte et que cette procédure ne s’appliquera que dans des circonstances exceptionnelles, elle n’affectera pas la capacité des régions voisines à répondre à la demande sur leur propre territoire.

Enfin, notons que le nouveau maître d’oeuvre veut multiplier les centrales de bénévoles sur le territoire montréalais pour améliorer le service. Le Stade olympique demeurera le port d’attache des bénévoles, mais il sera appuyé de centrales secondaires localisées au Cégep du Vieux Montréal, au Centre Claude-Robillard et à un autre endroit de l’ouest de la ville encore indéterminé.

Le regroupement des clubs Optimiste entend maintenant approcher les commanditaires sur son territoire. Déjà, les stations radiophoniques CKMF et CHOM ainsi que le Service de police de la Communauté urbaine de Montréal ont réaffirmé leur présence à titre de partenaires pour la prochaine campagne. Quant à la campagne de recrutement des bénévoles, elle débutera à la mi-septembre à Montréal. À partir du 31 août, on pourra aussi rejoindre le personnel du nouveau Secrétariat de l’Opération Nez rouge Ile-de-Montréal au 13 100, boulevard Pierrefonds, bureau 204, à Pierrefonds ou par téléphone au 514 626-5333.

.
.
A  •  A+  •  A++   •Imprimer    •Envoyer à un ami  
.
Dernière modification : 2012-10-11