Écrivez-nous!


Communiqués

Alcool au volant - Résultats des barrages routiers

Québec, le 11 juin 2001 - D'après les données recensées par la Société de l'assurance automobile du Québec, du 3 mai au 3 juin, les services policiers ont érigé 1 415 barrages routiers à travers le Québec pour contrer l'alcool au volant. Sur les 93 280 conducteurs interpellés dans les barrages, 1 635 ont dû passer un test d'alcoolémie et 358 dépassaient la limite permise, soit 0,4 % de tous les conducteurs interceptés. Parmi les fautifs, 47 étaient titulaires d'un permis d'apprenti conducteur ou d'un permis probatoire et étaient donc soumis au zéro alcool.

L'âge moyen des conducteurs dépassant la limite légale est 34 ans. Il s'agit, dans 88 % des cas, de conducteurs masculins. Le taux d'alcool moyen de tous les conducteurs fautifs est de 131 mg d'alcool par 100 ml de sang, soit 0,131.

Rappelons que l'intensification des barrages routiers s'inscrit dans une stratégie dénommée P.A.S. alcool mise en place depuis 1998, à raison de deux opérations par année. Celle qui vient de se terminer était la septième du genre et depuis le début, on remarque des constantes : les conducteurs fautifs sont généralement des hommes dont l'âge moyen est de 34 ans et 0,4 % de tous les conducteurs interceptés dépassent la limite légale.

Même si la période intensive de barrages routiers pour contrer l'alcool au volant est terminée, les services policiers continuent de faire des opérations de contrôle dans l'exercice quotidien de leurs fonctions. L'alcool au volant demeure encore, avec la vitesse, le plus grand facteur d'accidents mortels sur nos routes. Annuellement, l'alcool est responsable d'environ 25 % des décès, 18 % des blessés graves et 5 % des blessés légers. Pour l'an 2000, ces pourcentages se sont traduits par 200 décès, 1 000 blessés graves et 2 300 blessés légers.

.
.
.
Dernière modification : 2012-10-11