Écrivez-nous!


Communiqués

Du 13 mai au 13 juin, intensification des barrages policiers - Lancement d’une opération « choc » contre l’alcool au volant

Québec, le 5 mai 1998 - La Société de l’assurance automobile du Québec a procédé aujourd’hui au lancement d’une nouvelle offensive provinciale pour contrer la conduite avec les capacités affaiblies. Sous le thème « L’alcool au volant, ça s’arrête ici », cette opération comporte une campagne publicitaire ainsi qu’une intensification des contrôles policiers. Comme l’alcool au volant est encore responsable de trop de drames humains, l’objectif est de rappeler qu’il n’y a plus de tolérance envers ceux qui s’obstinent à conduire avec les capacités affaiblies. Cette opération, combinant à la fois la sensibilisation et la coercition, qui se tiendra pour la première fois à l’échelle provinciale, est une stratégie qui a fait ses preuves dans le passé, notamment pour promouvoir la ceinture de sécurité.

La présence policière est l’élément le plus déterminant de cette opération. C’est pourquoi la Sûreté du Québec, l’Association des directeurs de police et pompiers du Québec et le Service de police de la communauté urbaine de Montréal (SPCUM) tiendront des barrages du 13 mai au 13 juin. Les services policiers estiment que plus de 120 000 conducteurs seront interceptés à travers le Québec durant cette période pour subir un contrôle sur l’alcool.

Depuis plus de quinze ans, la Société est engagée activement avec ses partenaires dans la lutte contre la conduite avec les capacités affaiblies. Tous ces efforts semblent avoir porté fruit. En effet, des enquêtes terrains ont démontré que le nombre de conducteurs avec les capacités affaiblies adiminué de 40 % depuis 1981. « Malgré les progrès accomplis, l’alcool au volant demeure la première cause de décès sur les routes du Québec. En 1997, environ 350 Québécois et Québécoises ont perdu la vie à cause de ce fléau », d’affirmer le président-directeur général de la Société de l’assurance automobile du Québec, M. Jean-Yves Gagnon.


La campagne publicitaire
La campagne publicitaire vise principalement les jeunes de 20 à 30 ans. Cette clientèle a été ciblée car on y retrouve une part importante de buveurs à risque pour la conduite avec les capacités affaiblies, réceptive toutefois aux messages de sensibilisation. La campagne comportera un message publicitaire télé qui traduit bien le drame humain causé par l’alcool au volant. Il sera diffusé sur tous les réseaux de télévision à compter du 6 mai. Ce message sera appuyé par de l’affichage véhiculant le slogan de la campagne dans près de 500 municipalités et sur les autobus des grands centres urbains.

La Société fera aussi la promotion du service de raccompagnement Taxi-Hic dans deux régions pilotes du Québec, soit celles de Beauce-Etchemin et du Saguenay Lac-St-Jean, le problème de l’alcool au volant y étant le plus aigu. Des statistiques ont en effet révélé que l’alcool était présent chez 61 % des conducteurs décédés en Beauce-Etchemin et 53 % au Saguenay-Lac-Saint-Jean, comparativement à 43 pour l’ensemble de la province.

La Société est également commanditaire d’une émission de télévision qui sera diffusée le jeudi 7 mai sur les ondes du réseau TVA à 19 h. Cette émission intitulée « Savez-vous boire » fournit de précieux conseils pour éviter les pièges liés à la consommation d’alcool.

La Société a aussi mis à la disposition de l’ensemble des écoles secondaires du matériel promotionnel qui pourra être utilisé pour l’organisation des bals de fin d’études. Ce matériel rappelle, entre autres, l’importance de la tolérance « 0 » chez les jeunes conducteurs, l’une des mesures importantes découlant du projet de loi 12. « Nous sommes confiants qu’avec les nouvelles mesures et l’accentuation des contrôles policiers, nous arriverons à diminuer encore le nombre de victimes sur les routes », d’indiquer M. Gagnon.


Un effort collectif
En terminant, le président-directeur général de la Société a tenu à souligner de façon particulière l’engagement des Régies régionales de la santé et des services sociaux et de l’ensemble des services policiers du Québec dans ce projet majeur. « L’engagement des services policiers à refaire cette opération au cours des trois prochaines années et ce, à raison de deux fois par année, est aussi digne de mention », de poursuivre M. Gagnon.

La Société tient aussi à souligner la contribution de tous les partenaires engagés dans cette lutte contre l’alcool au volant; leur engagement constitue un gage de réussite pour atteindre l’objectif de l’an 2000, la réduction des décès à moins de 750 et du nombre de blessés graves à moins de 5 000.

.
.
.
Dernière modification : 2012-10-11