Écrivez-nous!


Communiqués

Prévention de l’alcool au volant - Sans génie, je risque mon permis et ma vie!

Scott, le 8 juin 2004 - Afin d’inciter la clientèle des bars et des festivals à utiliser les autres moyens de transport qui lui sont offerts, la Table de concertation Beauce-Etchemin pour la prévention de l’alcool au volant et le Comité de prévention de l’alcool au volant de Bellechasse unissent leurs efforts aujourd’hui pour lancer le projet Génie.

Ce concept novateur s’articule autour de la création d’un personnage symbolique, le Génie. Ce « Génie » peut être vous, moi, ou toute personne qui intervient auprès d’un ami, d’un collègue ou de quelqu’un de son entourage qui a bu et veut conduire un véhicule. Le « Génie » propose d’utiliser un autre moyen de transport ou de faire appel à un ami, un parent, un service de Taxi-hic ou aux services de Tolérance Zéro nouvellement offerts sur le territoire.

Par la réalisation conjointe de ce projet, la Table de concertation Beauce–Etchemin et le Comité font la preuve aujourd’hui d’une fructueuse et dynamisante collaboration. Ils sont unis dans un seul et même but : contrer le fléau de l’alcool au volant. Ils souhaitent que le projet Génie soit largement diffusé afin que la population prenne conscience que l’alcool et la conduite ne se mélangent pas et qu’il faut plutôt recourir à des solutions de rechange en matière de transport.


Un projet génial
Le projet Génie s’ajoute à l’éventail des stratégies de lutte contre l’alcool au volant. Il incite les tenanciers et la clientèle sur place à intervenir directement auprès des personnes ayant consommé et valorise l’utilisation des différents autres moyens de transport possibles.

Le slogan véhiculé : « SANS GÉNIE, je risque mon permis et ma VIE! », donne ainsi tout son sens au message porté non seulement par tous les intervenants, mais également par toute la communauté. Cette campagne de communication se fera en collaboration avec les propriétaires de bars et les organisateurs de fêtes et de festivals. Elle fait appel à différents outils promotionnels ayant pour thème le « Génie » qui seront distribués dans tous les lieux où il y a consommation d’alcool.

Selon le directeur de Santé publique, le Dr Philippe Lessard : « les stratégies et actions encouragent les consommateurs d’alcool utilisant un véhicule moteur, les détenteurs de permis d’alcool, les étudiants, les municipalités, les clubs sociaux et les travailleurs à diminuer les méfaits de la consommation, en l’occurrence, les accidents de la route ». L’intervention comporte quatre volets : la sensibilisation, de façon à augmenter la réprobation sociale; le contrôle par la présence policière; la présence de solutions de rechange en matière de transport et l’implication de l’entourage. « C’est là que l’implication de l’entourage prend tout son sens, de dire M. Lessard, pour intervenir au bon moment, et aussi pour véhiculer comme norme sociale que : maintenant qu’il existe des services de raccompagnement, il n’y a plus de raison de boire et conduire ».


Pertinence des actions
À la suite d’une série de décès liés à l’alcool au volant survenus au printemps 1997, les décideurs du territoire Beauce-Etchemin forment la Table de concertation, sur l’initiative de la Direction de santé publique, de la Sûreté du Québec et du ministère des Transports du Québec. On tient à voir « diminuer le nombre de décès liés à l’alcool au volant sur les quatre MRC du territoire Beauce-Etchemin, soit les MRC Beauce-Sartigan, Robert Cliche, Nouvelle–Beauce et des Etchemins ».

C’est aussi à la suite de décès tragiques et multiples, dont ceux des deux jeunes sœurs Marceau, que les citoyens de Bellechasse se mobilisent et mettent sur pied le Comité Action-sécurité en 1999 . Ils créent aussi le Comité de prévention de l’alcool au volant de Bellechasse, dont le mandat, rappelle son président, M. Marcel Morin, est essentiellement de « sauver des vies : celles de nos familles, de nos amis et des usagers de nos routes ».

Selon le capitaine Pierre Toulouse de la Sûreté du Québec, adjoint au Bureau de la surveillance du territoire, région Chaudière-Appalaches : « pour l’année 2003, on dénombre dix-huit collisions mortelles pour les MRC de Beauce-Etchemin, dont deux liées à l’alcool au volant, alors qu’il y a eu cinq accidents mortels dans la MRC de Bellechasse, dont un en raison de l’alcool. Au cours de cette même période, l’implication de la Sûreté du Québec ainsi que celle des corps policiers municipaux s’est traduite par la réalisation de 293 barrages policiers préventifs en Beauce-Etchemin et de 151 dans Bellechasse ».

.
.
A  •  A+  •  A++   •Imprimer    •Envoyer à un ami  
.
Dernière modification : 2012-10-11