Écrivez-nous!


Communiqués

« La vitesse peut vous ralentir ou... laisser un grand vide pour toujours » - Deux nouveaux messages s’adressent aux jeunes

Québec, le 14 juin 2004 - Depuis quelques années, les statistiques démontrent malheureusement que la vitesse demeure la principale cause des accidents mortels impliquant les jeunes conducteurs de 16 à 24 ans. C’est pourquoi, depuis le 28 mai, et ce, jusqu’au 1er juillet, les cinéphiles des Cinémas Odéon de toute la province peuvent voir les deux nouveaux messages publicitaires sur la problématique de la vitesse chez les jeunes conducteurs. Ces messages comportent deux thèmes : « La vitesse peut vous ralentir pour la vie » et « La vitesse peut laisser un grand vide pour toujours ».

Même si, en 2003, le Québec a enregistré une baisse des décès chez les conducteurs de 16 à 24 ans, ce groupe demeure surreprésenté dans les accidents routiers. En effet, alors qu’ils constituent seulement 11 % des titulaires de permis de conduire, les jeunes de moins de 25 ans représentent 23 % des conducteurs impliqués dans les accidents avec dommages corporels.

« Entre 1998 et 2002, la vitesse était en cause pour 44 % des conducteurs de 16 à 24 ans impliqués dans un accident mortel. Ce constat nous confirme l’importance de rejoindre les jeunes conducteurs et de les sensibiliser aux dangers de la vitesse. Il est également important d’investir dans des campagnes publicitaires leur étant destinées », a insisté M. Yvon Marcoux, ministre des Transports.

Les principaux objectifs de cette campagne publicitaire visent à faire connaître les conséquences néfastes de la vitesse au volant, à responsabiliser les jeunes conducteurs face à leur comportement et à les amener ainsi à réduire leur vitesse. La Société de l’assurance automobile du Québec a retenu deux thèmes différents pour sensibiliser les jeunes.

« Nous avons tenu des groupes de discussion avec des jeunes du groupe cible des 16 à 24 ans. Deux facteurs sont susceptibles de les faire changer de comportement, soit devenir handicapé à la suite d’un accident de la route ou être responsable des blessures ou de la mort d’un proche alors qu’ils étaient au volant. C’est pourquoi nous avons conçu deux messages en relation avec ces conséquences », a précisé M. Jacques Brind’Amour, président-directeur général de la Société.

Outre les messages diffusés dans les cinémas, la Société innove cette année et s’adresse aux jeunes par l’intermédiaire d’Internet. En effet, des adaptations des messages cinéma, sous forme de fenêtres de type instantané, surprendront les internautes sur une quinzaine de sites Internet visités majoritairement par les jeunes.

.
.
.
Dernière modification : 2012-10-11